Benjamin Millepied : Un français ressuscite la danse classique ?

Publié le par Planck

Benjamin Millepied revient au pays avec Black Swan, le nouveau film signé Aronofsky.

Outre-atlantique, il réalise le rêve américain en y apportant sa touche à la française, s'il vous plaît ! 


 

benjamin_millepied_reference.jpg

 


 

 

 Pluridisciplinaire aujourd'hui, il se consacra exclusivement à la danse classique dans sa jeunesse. En 1992, alors âgé de 15 ans, son talent le porte jusqu'à la célèbre School of American Ballet, l'école officielle du NewYork City Ballet.

 

 Là-bas il ne tarde pas à se faire remarquer. C'est lors d'un workshop avec l'école qu'en 1994 Benjamin Millepied interprète l'un des rôles principaux de 2 & 3 Inventions, pièce dirigée par Jérôme Robbins. 

Ce rôle peut être considéré comme le point de départ dans son ascension vertigineuse.

Il a seulement 18 ans quand il est nommé membre du NewYork City Ballet, il en devint l'un des principaux solistes, titré danseur étoile en 2001.


 La même année sa carrière se diversifie, il devient chorégraphe, sa première pièce est intitulée Passages. Il la présente au conservatoire de Lyon, son ancienne école qui fit office de tremplin pour atteindre l'Amérique.

En 2008 il réalise Triade qui rend hommage à Jérôme Robbins.

 

 

Capture-d-ecran-2011-01-22-a-22.02.57-copie-1.png

Triade , ici à Paris.

 

 

 Si l'on peut assigner la danse à un langage alors Millepied le maîtrise parfaitement, et si quelqu'un doit prendre la parole, c'est bien lui. Ses gestes séduisent, ils libèrent le spectateur. Les critiques l'adulent : Benjamin Millepied innove dans la danse classique, il la fait évoluer.


En 2009, Raphael Gubernatis du NouvelObs lui attribue la notion de "grâce absolue", il voit en lui une "élégance parfaite". Beaucoup s'accordent à dire que Benjamin Millepied est aujourd'hui l'une des figures les emblématiques d'une danse classique retrouvant le tonus qui charme tant.


 En 2002 il réalise avec Olivier Simela Chaconne, un fabuleux dialogue entre l'homme et l'espace qui l'entoure. Il met ainsi en évidence la frontière poétique qui sépare réalité et fiction de l'environnement dans lequel nous nous situons.

 

 

 

 Aujourd'hui Millepied fait le grand écart, il est toujours danseur et chorégraphe mais réalise un grand pas dans le cinéma avec notamment le film qui sort dans les salles en France le 9 Février : Black SwanIl y est chorégraphe et acteur. 

Il intervient aussi sur Time Doesn't Stand Stillcourt-métrage en collaboration avec Asa Mader et Léa Seydoux.

 

 

 

Apparemment, il réussie plutôt pas mal.

Black Swan est un succès aux États-Unis et ne compte plus ses récompenses. Réalisé par Aronofsky, je vous conseille d'aller le voir au cinéma, satisfaction garantie. À la manière d'un Quentin Tarantino, Darren Aronofsky possède une signature qu'il ne faut surtout pas négliger.

La chorégraphie du film est particulièrement appréciée des critiques.

 

Time Doesn't Stand Still montre quant à lui beaucoup de caractère et une touche française qui fait bon à voir. C'est justement cette touche française qui permit en partie l'ascension et participa au succès de Millepied dans son pays d'accueil.

 

Diversifié, attachant, joueur, Benjamin Millepied est un peu l'Oskar Schlemmer d'aujourd'hui, pour son originalité et sa pluridisciplinarité. Benjamin nous révèle par sa touche créatrice une vision à la fois vivifiante et envoutante d'une danse à laquelle on ne prête pas suffisamment d'attention.

 

 


 

 

 

Benjamin Millepied est récompensé en 2010 par le ministère de la culture qui lui assigne le titre de Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres. 

Il attend aujourd'hui un enfant de Natalie Portman avec qui il devrait se marier dans l'année.


-vidéos

-site officiel


 

Publié dans La Prozaktu

Commenter cet article