Les HackerSpaces: Espaces d’Innovations Eclectiques

Publié le par Planck

  3230258762_cd3bc59e0f_b.jpg

 

 

    Peu connus en France et pourtant les hackerspaces sont en passe de devenir les prochaines grandes sources d'innovations culturelles, technologiques et artistiques de demain. Zoom sur un lieu où robots de combats et poètes haïku s'allient dans un même but : partager leurs connaissances.

 

 Quand Noisebridge affiche son slogan be excellent for each other il amène avec lui l'idée principale des hackerspaces : apprendre pour partager .

 

Trouvant ses racines dans la contre culture et les mouvements autonomes des années 60, le phénomène des hackerspaces s'est très vite développé un peu partout dans le monde entier. Tout en restant majoritairement accrochés à un domaine scientifique, ils se sont ouverts culturellement et ont ainsi favorisé une effervescence de projets pluridisciplinaires. Des artistes, musiciens, graphistes ou écrivains prennent l'habitude de se rencontrer à travers ces infrastructures afin de pouvoir communiquer leurs idées et partager leurs opinions.

 

4nchor5_la6_2.jpg

4nchor5 la6 , hackerspace in Tokyo

 

Leur fonctionnement se traduit par une mise en avant de l'apprentissage, cours et workshops représentent la majorité des activités avancées dans les hackerspaces. Une éducation donc "alternative" basée sur le principe du volontariat où chacun peut proposer ses services et mettre en pratique ses connaissances pour le bien de la communauté.

 

Une ambition de créer un système éducatif parallèle et gratuit (mise à part la cotisation annuelle, en moyenne 15 euros) qui pourrait très bien représenter le combat d'une génération 2.0, privilégiant le libre accès à l'information et au partage de données versus la propriété intellectuelle systèmatiquement appliqués aux créations dans les entreprises. Ces valeurs ils les respectent en partie grâce à l'opensource.

L'opensource étant un principe de devellopement libre des logiciels grâce à un accès au code source de ceux-ci. 

 

  noisebridge

Noisebridge, San Francisco

 

En France plus particulièrement on peut observer une certaine lenteur quant à la mise en place de ces infrastructures par rapport à nos voisins européens, l'Allemagne étant l'un des pionniers européens dans la création de ces espaces libres.

Malgré tout le nombre d'Hackerspaces commence à s'agrandir et certains deviennent des références dans le milieu, notamment avec /tmp/lab sur Paris et Tetalab sur Toulouse.

Sur la côte d'azur, Nicelab ouvrira ses portes très prochainement avec comme préoccupation première faciliter l'accès à l'application technologique dans le domaine de l'agriculture.

 

 


 
What we did so far. What will happen in the future.

Intervenants:


Bre
Nick Farr
Jens Ohlig
Jacob Appelbaum
Philippe Langlois
Enki

 

Publié dans Les bureaux de Berlin

Commenter cet article