Le Perversionisme ou l'Art de Défier l'Art.

Publié le par Planck

   http://perversionisme.com/perversionismo_blanc.jpg

 

Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler, et pourtant...

Le Perversionisme est l’un des mouvements artistiques qui a le plus marqué le XXème et XXI ème siècle. Fondé au Mexique dans les années 70 « El perversionismo » a été théorisé par Francisco Flores dont l’ouvrage s’est peu à peu répandu en Amérique du Sud. De nos jours c’est son fils, Marcel Flores, qui a repris le flambeau et qui tient lieu de nouveau gourou auprès de ces disciples d’un nouveau genre. Illégal, clandestin, condamné, pas la peine d’aller chercher des renseignements sur cet art plus que controversé sur Wikipédia ou autres journaux en tous genres. La communauté artistique internationale refuse d’être associé à ce mouvement qu’il considère obscène et immoral.  

Ici le professeur d’Histoire de l’Art Michel Van Heck tente d’exprimer son point de vue sur cet art qui dépasse les limites de l’acceptable:  


 

 

 Alors oui ! Nous y arrivons ! En quoi consiste donc cet art scandaleux ?

 

…Et bien le décrire n’est pas une mince affaire. Marcel Flores et toute sa bande de joyeux lurons oscillent entre pratiques masochistes, sadiques, nécrophiles, scatologiques et fétichistes. Une des définitions du Perversionisme est donnée par le maître Flores en personne: 

 

« Perversionisme (du Lat. perversio, renversement) courant artistique de la fin et du début du XXI ème siècle invitant l’humain à surréaliser sa propre perversion intrinsèque pour la sublimer à travers de tentatives, empiler les nains pour parler aux géants. » 

 

 

Quelques œuvres perversionistes :

 

 

                                 http://4.bp.blogspot.com/_3to8MfJOINQ/S92_ePpcTKI/AAAAAAAAAag/66CPv_gc6YQ/s1600/couche+de+soleil+chihuahua+sur+l%27antarctique+S.jpg

 

 

                                               http://www.theoldstate.com/blog/files/blog/778783273_7d22d3c197.jpg

 

 

Pourquoi cet art choque-t-il alors autant ? Ce ne sont pas les œuvres achevées elles-mêmes qui font de cet art un mouvement rejeté mais bien ce qu’il y a derrière, les pratiques utilisées pour aboutir à ce résultat.

 

Les images parlent d’elles-mêmes… 

Attention : vidéos déconseillées aux âmes sensibles: 

 


 

 


 
 

 

 

Ce mouvement pose donc une seule et unique question : tout est-il acceptable au nom de l’art ?

 

Et finalement, quel art ? Un art censé aider l’homme à se trouver, à se connaître pour devenir meilleur ? Ou un art qui se veut éternellement réaliste, qui exploite et qui sonde ce que l’homme est, intrinsèquement, jusque dans les abîmes les plus sombres de l’âme?  

 

 

A vous de vous faire votre opinion lors de la prochaine exposition du mouvement Perversioniste qui est pour le moment tenue secrète suite au scandale suscité lors de la précédente exposition à Paris en mai 2010.  

 

Article de Margaux Le Roux.

Publié dans Some Kind of Art

Commenter cet article